Libérez votre créativité de Julia Cameron : une méthode sur douze semaines pour apprendre à reconquérir sa créativité, développer son potentiel et mener une vie plus créative.
Chroniques d'ouvrage | Créativité

Libérer sa créativité : le défi de Julia Cameron (1/2)

24 octobre 2018

Avez-vous déjà eu l’impression que vous aviez renoncé à certaines activités, passions ou hobbies, par manque de temps ou de conviction? Avez-vous déjà constaté avec tristesse ou amertume que vous n’étiez plus aussi créatifs et imaginatifs qu’auparavant? Non seulement vous n’êtes pas seul(e), mais en plus il est possible d’y remédier concrètement. C’est ce qu’affirme en tout cas l’ouvrage de Julia Cameron : Libérez votre créativité.

Scénariste, romancière, poète et dramaturge américaine,  Julia Cameron enseigne depuis de nombreuses années l’art délicat de la reconquête créative. L’objectif est posé d’emblée : nous à retrouver le chemin d’une vie plus créative. Il s’agit de se réconcilier avec son “Moi Créateur”, en identifiant tous les facteurs qui nous freinent dans le processus créatif. Une fois les blocages repérés, il s’agit de les dépasser et de libérer son propre potentiel. Tout un programme.

Une promesse : la reconquête créative

C’est d’ailleurs bien un véritable programme que nous propose la scénariste, pour partir à la reconquête de la créativité.

« Nous sommes nombreux à souhaiter être plus créatifs. Nous sommes nombreux à avoir l’intuition que nous sommes plus créatifs, mais incapables d’exploiter cette créativité. (…) Nous désirons ardemment ce qui pourrait s’appeler « vivre de façon créative », c’est-à-dire avoir un sens accru de la créativité dans nos vies professionnelles et dans le partage avec nos enfants, notre conjoint, nos amis. »

La première partie du livre regroupe le parcours personnel de Julia Cameron, les objectifs de la reconquête créatrice et les outils de base pour y parvenir. Après quoi, le livre se divise en chapitres à lire chaque semaine. La semaine 1, par exemple, s’intitule “Retrouver le sentiment de sécurité”, ou la semaine 5, “Retrouver le sens du possible”. La particularité du livre, qui je le rappelle se présente comme un cours, est de comprendre un certain nombre d’exercices et de contrôles.

Quoi…? Des exercices et des contrôles? Oui ! Après chaque chapitre, quelques exercices nous sont suggérés pour mettre en applications les conseils. Mais pas de panique, rien ne nous oblige en tant que tel à les réaliser. L’auteur propose de sélectionner ceux qui nous attirent le plus, ou au contraire ceux qui offrent le plus de résistance. L’important n’est pas de tout faire, mais de faire au moins quelque chose, de se forcer, de faire tomber les barrières qui nous empêchent d’avancer. De même, le contrôle de la semaine n’est rien d’autre qu’un bilan à établir avec soi-même, en répondant à une petite séries de questions. Le moment idéal pour faire le point.

Une méthode globale sur le long terme

L’auteur insiste sur la nécessité de suivre le cours pas à pas, semaine après semaine. En effet, s’il semble a priori possible de picorer quelques conseils ça et là en feuilletant l’ouvrage, on se rend vite compte qu’un ou deux conseils isolés ne sont pas très utiles. Le livre est réellement pensé comme une méthode globale, sur le long terme, avec une courbe de progression. Cela peut paraître un peu rebutant, mais c’est aussi le propos de ce livre : pour avancer, il faut savoir prendre ses blocages à bras le corps, accepter certaines contraintes, se diriger là où notre esprit fait le plus de résistance. En somme : retrouver sa créativité perdue est un véritable travail qui ne peut être pris à la légère.

C’est du moins l’impression que j’en ai, et je crois de plus en plus à ce principe. En effet, j’avais commencé cette lecture il y a quelques années de ça, mais très vite, les premiers conseils prodigués m’avaient semblé à la fois rébarbatifs, chronophages, voire un peu ridicules. Clairement, je n’étais pas prête à faire cet effort-là. Depuis, ma vision des choses a bien changé, et je vois cette méthode d’un tout autre regard. Depuis, j’ai compris. La créativité est comme un muscle à développer et à entretenir. Il faut savoir sortir des sentiers battus, de sa zone de confort pour lui permettre de s’épanouir pleinement.

J’en suis pour l’instant à la deuxième semaine du cours. D’ici quelques semaines, je reviendrai pour faire un premier bilan, à mi-parcours, des méthodes prodiguées par l’auteur.

Est-ce vous connaissez cet ouvrage? L’art d’une vie plus créative sous la forme d’un enseignement vous tente-t-elle?

Libérez votre créativité de Julia Cameron : une méthode sur douze semaines pour apprendre à reconquérir sa créativité, développer son potentiel et mener une vie plus créative.

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire