Le NaNoWriMo ou National Novel Writing Month est un défi d'écriture fondé par Chris Baty en 1999, et qui se déroule chaque année au mois de novembre. Le principe? Ecrire 50 000 mots en un mois!
Ecriture | Partage d'expérience

Challenge d’écriture : 30 jours pour écrire un roman

19 septembre 2018

Écrire un roman en seulement un mois, sur le papier, cela semble improbable. Que peut-on faire, franchement, en l’espace d’un mois? Le plus souvent, on n’a pas vraiment d’inspiration, pas de plan, pas d’idées, mais surtout…Pas le temps! Écrire un livre en si peu de temps est-il vraiment chose impossible? C’est en tout cas le challenge que se lance des milliers de personnes à chaque année, au mois de novembre, à l’occasion du NaNoWriMo.

NaNo…What?

Le National Novel Writing Month est un challenge d’écriture créé en 1999 par Chris Baty. Auteur un peu fou et surtout très joueur, Chris Baty décide un beau jour, avec une bande d’amis aussi joueurs que lui, d’écrire un roman de A à Z en l’espace de trente jours. L’objectif : atteindre 50 000 mots. Ce qui au départ n’était qu’un jeu, un pari entre amis férus de littérature, est devenu par la suite un challenge d’ampleur internationale. Chaque année, près de 300 000 “nanoteurs” se lancent dans l’aventure avec passion, ardeur et des litres de café.

Depuis, les conseils pour préparer et participer à ce défi un peu dingue fleurissent sur internet : sur le blog Mécanismes d’histoire, on peut par exemple trouver de multiples conseils ainsi que des fiches pour préparer en amont son projet. Emily Nols, sur son blog, nous donne quelques conseils pour survivre pendant ce mois qui s’apparente à un marathon littéraire. Astrid de L’Astre et la plume, elle, partage son expérience hyper positive du NaNoWriMo. C’est peut-être ça le plus intéressant dans toute cette histoire : le partage avec les autres.

Autour du NaNo : une véritable communauté

50 000 mots en trente jours, c’est long, c’est fastidieux, et cela peut être très vite décourageant. C’est là qu’intervient la communauté du NaNoWrimo : l’objectif est de s’apporter entraide et soutien au cours de ce mois pas comme les autres. Il suffit de s’inscrire sur le site officiel du NaNoWriMo pour trouver tous les autres participants, pays par pays. De plus, de nombreux groupes facebook et évènements sont organisés autour du NaNo, notamment des sessions d’écriture à plusieurs dans des cafés.

La possibilité d’échanger astuces et conseils, de partager ses doutes, ses avancées, ses joies et ses déceptions est absolument crucial dans ce challenge. Le groupe agit comme un moteur et donne un formidable élan de motivation. Qu’il s’agisse de deux, dix ou trente personnes, trouver des camarades de jeu avec qui échanger est un excellent moyen de sortir de l’isolement lié à l’écriture et se prendre au jeu.

La quantité avant tout

Soyons clairs : en écrivant 50 000 mots en trente jours, il y a peu de chance qu’on fasse de la grande littérature. Mais ce n’est clairement pas le but. Avec le NaNoWriMo, il s’agit clairement de privilégier la quantité sur la qualité. Tant pis si ce que vous écrivez vous paraît mauvais, l’important c’est d’écrire. D’avancer, coûte que coûte. C’est souvent là un “défaut” reproché au challenge. Pour ma part, je ne pense pas qu’il s’agisse d’un défaut, pour deux raisons principales :

  • Beaucoup de jeunes auteurs amateurs ou débutants se sentent bloqués dans leur processus d’écriture. Le NaNo est un excellent moyen de dépasser ce blocage. Qu’il s’agisse d’un manque de temps ou de confiance, le NaNo balaie tous les freins puisqu’il vous murmure à l’oreille : “Allez,-y, écrivez! Écrivez éventuellement de la merde, mais écrivez!” Et cette injonction à laisser tomber toute forme de perfectionnisme peut être une véritable libération.
  • Par ailleurs, j’ai la conviction que de toute façon, un premier jet de quoi que ce soit est forcément mauvais. Ce n’est sûrement pas une vérité générale, mais je crois très sincèrement qu’à moins d’être un génie sorti de je ne sais où, on ne peut pas écrire un chef d’œuvre d’une seule traite. Il faudra reprendre le texte, le corriger, le peaufiner, l’affermir. Donc pourquoi se mettre une barrière sur la qualité dès le départ?

     

Cette année, je participe pour la première fois au NaNoWrimo, et j’ai déjà hâte de voir comment tout cela se déroule dans les faits. Pour suivre mes péripéties d’écriture, je vous invite à me suivre sur mon compte instagram où je partagerai régulièrement mes avancées!

Le NanoWrimo, ou National Novel Writing Month, est un challenge d'écriture fondé par Chris Baty en 1999. Le principe? Ecrire un roman en 30 jours. Un mois pour écrire un roman de 50 000 mots.

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire